Les Jardins de Métis

Situés à seulement 5 minutes de mon atelier, les Jardins de métis sont un incontournable à visiter dans ma région.

Que ce soit pour prendre une petite marche avant ou après la journée de création à mon l’atelier, l’air frais rempli d’odeur de rose, de fleur ou de cèdre dans les sous-bois on pour l’effet de doper ma créativité. Pis là, je ne parle pas encore du paysage, des couleurs et des mille-et-une compositions qui défilent sans arrêt dans mon imagination.

Habituellement  après seulement une minute de marche, J’ai déjà une ou deux idées de composition.

Photo croquis

Imaginez-vous ce qui se passe dans ma tête quand je rentre dans le premier petit sentier à ma gauche. Le premier petit pont de bois avec le ruisseau à demi ombragés. Wow! selon l’heure de la journée, l’éclairage est parfois sur la petite talle de fleurs d’un bleu chaud qui détonne avec le décor de sous-bois. Comme quoi, c’est toujours la nature qui a le dernier mot.

Je suis juste au début de la visite des Jardins de métis, la tête bien remplie, j’ai déjà hâte de revenir à mon atelier. Je décide quand même de traverser le pont pour arriver au coeur des jardins. Pommiers et parterre de fleurs se succèdent comme dans un défilé de mode. Des couleurs en veux-tu en v’là.

Après avoir passé dans le jardin des pavots bleus et l’allée des azalées la tête remplie d’idées, presque assez pour faire un vernissage sur les Jardins de métis!

Je file tout droit dans l’allée royale pour me réfugier au belvédère avec la vue sur le fleuve Saint-Laurent de l’autre côté de la Villa Estevan. L’allée royale est un petit bijoux, mais pour l’artiste en moi, c’est trop droit et  et il n’y a pas assez d’arbres avec leurs jeux d’ombre et lumière. À par peux être le début avec l’escalier les arbres qui, on dirait font la garde de chaque côté.

En revenant du belvédère, je me dis à chaque fois que je devrais peindre la Villa, mais quelques pas plus loin, je repars dans les compositions de chemin sinueux et de fleurs tous plus colorées les unes que les autres.

Voilà déjà quelques années j’ai eu l’immense privilège de voir le spectacle du cirque Les sept doigts de la main…. un délice visuel et musical sur un fond de couché de soleil qui on fait la renommée de ma région. j’en ai encore de bons souvenirs que je me passe en boucle dans ma tête de peur de les oublier.

J’étais rendu ou… ha oui, le jardin aux oiseaux. Comme dans tous les voyages, il n’y a pas juste la destination qui importe, dans ce cas bien précis la route est es en fait un petit sentier sinueux dans le boisé. Des arbres, des sentiers , des courbes et des percées de soleil, encore quelques idées de tableaux de plus à mémoriser dans ma tête ou avec l’aide de mon appareil photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *